Actualités
Nos analyses

Le déficit commercial français

Les derniers mois ne montrent pas d’amélioration. Le déficit de la balance commerciale reste à un niveau  historiquement élevé. Il est de l’ordre de 5mds d’euros par mois (60mds par an) et la facture énergétique n’explique  que 1/3 de ce déficit.

Il y a environ 128 000 entreprises françaises qui exportent des biens et des services. L’analyse du déficit par secteur  ne révèle aucune surprise: le déficit est le plus important pour les biens de consommation: automobiles, produits  informatiques et électroniques, textile/habillement ou encore, meubles. Les secteurs excédentaires sont  l’aéronautique, la chimie/parfums/cosmétiques, l’agroalimentaire et les produits pharmaceutiques.

Les économistes jugent souvent les chiffres du commerce extérieur sous l’angle de la compétitivité et de la force de  la devise. Nous sommes dubitatifs envers ces explications. Il s’agit plus selon nous de choix microéconomiques et  de spécialisations (malheureuses?).

Le cas du secteur de l’automobile est bien connu de tous les économistes en herbe. Longtemps excédentaire, le  secteur est devenu déficitaire il y a une dizaine d’années suite aux décisions des constructeurs de produire à  l’étranger (notamment en Espagne, en Europe de l’Est et en Turquie). Les équipementiers ont fait de même au fil du  temps. Ainsi, au quatrième trimestre l’année dernière, le secteur automobile expliquait ¼ du déficit extérieur!

 

Le graphique ci-dessus présente la distribution géographique du solde du commerce extérieur et son évolution.  Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’essentiel du déficit provient bien de la zone euro et non pas du reste du  monde (on pense à la Chine évidemment). La surprise est que le solde est même positif avec les pays hors Union  Européenne. Cocorico? Compétitivité retrouvée?

Keep Calm and Analyse. C’est une simple histoire comptable. Nos amis anglais ont choisi de quitter l’Union  Européenne et par conséquent, sont comptabilisés en dehors de l’Union Européenne depuis Janvier 2020. Or, le  Royaume-Uni est depuis très longtemps notre partenaire commercial avec qui nous avons le plus grand excédent!

Il n’y a donc rien de fondamentalement neuf concernant notre balance commerciale, mais les plus chauvins peuvent désormais se targuer que la France présente un excédent avec les pays en dehors de l’Union Européenne.


admin
Date
7 mai 2021
Partager

Articles récents

PIB et performance économique

21 mars 2022

Le PIB est une mesure de la richesse nationale créée par les agents économiques du pays considéré. Le Japon souffre de stagnation économique au sens où le montant de richesse nominale créée en 2021 est à peu près égal à son montant de 1997. Nous montrons les séries de PIB nominal en devise locale sur […]

Lire l'article
PIB et performance économique

Interview dans l’Agefi Hebdo de notre Stratégiste

14 mars 2022

Interviewé par Frédérique Garrouste, rédactrice en chef adjointe de l’Agefi Hebdo, Tristan Abet, Stratégiste Cross Asset chez Marigny Capital, nous donne son point de vue sur les néo-courtiers, ces nouveaux intermédiaires de l’investissement des particuliers. « Les ressorts de l’activité des néo-courtiers vous semblent-ils fragiles ? Les néo-courtiers cassent les prix du courtage. Ils proposent aux […]

Lire l'article
Interview - Les néo-courtiers sont là pour durer

S'inscrire à la Newsletter