Actualités
Nos analyses

La voiture n’a pas d’avenir … vraiment?

Certains pensent que la voiture n’a pas d’avenir parce que les jeunes ne passent plus le permis de conduire et préfèrent prendre le train ou covoiturer. C’est une déformation de la réalité. Le nombre de permis de conduire délivrés chaque année reste stable voire augmente légèrement. Il y avait en France 905 000 nouveaux conducteurs chaque année dans la première moitié de la dernière décennie alors que juste avant l’éruption du covid, le chiffre était proche du million.

L’explication de cet engouement intact pour la voiture est simple: tous les français n’habitent pas à Paris intramuros. Les graphiques ci-dessous montrent bien la différence du taux d’équipement des ménages en automobiles entre Paris et le reste de la France. Remarquons également que ce taux, appelé taux de motorisation, a été en constante augmentation sur les 30 dernières années.

Pour info, au 1er janvier 2021 le parc automobile français était composé d’un peu plus de 38 millions de voitures particulières, de 5,9 millions de véhicules utilitaires légers, 600 000 poids lourds et 94 000 autobus en circulation. L’âge moyen des voitures particulières était de 10,3 ans (vs. 10 ans en 2016 et 9 ans en 2011). 57% roulaient au gazole et 40% à l’essence.


admin
Date
9 décembre 2021
Partager

Articles récents

Point de vue – Je vous ai apporté des actions, parce que les fleurs c’est périssable

13 novembre 2023

J’aurai pu apporter des bonbons, mais récemment la tendance est plutôt aux actions malgré l’approche inéluctable des fêtes de fin d’année et la nervosité des marchés. Explications de Thomas Fonsegrive. Sur les marchés européens le début du 4ème trimestre a été marqué par une certaine nervosité au moment de la publication des résultats. Justifiées ou […]

Lire l'article
Je vous ai apporté des actions, parce que les fleurs c’est périssable

Point de vue : Les semi-conducteurs au cœur de la prochaine révolution industrielle

8 décembre 2022

Les semi-conducteurs au cœur de la prochaine révolution industrielle. Retrouvez la dernière chronique de Thomas Fonsegrive, associé chez Marigny Capital. « Les analystes prévoient une année 2023 difficile pour le marché des semi-conducteurs, dans un contexte récessionniste mondial de ralentissement des dépenses dans les biens de consommation discrétionnaires. Sans mettre en doute les compétences des prévisionnistes, […]

Lire l'article
Je vous ai apporté des actions, parce que les fleurs c’est périssable

S'inscrire à la Newsletter