Actualités
Nos analyses

La discrimination en bourse

Il n’y a personne au sein des marchés financiers pour dénoncer les injustices ou les discriminations. C’est normal puisque la bourse est naturellement discriminante. Les critères ne sont pas nécessairement objectifs mais le résultat est flagrant : il y a des sociétés qui captent beaucoup plus que d’autres la faveur des investisseurs.

Il faut bien comprendre que ce sont les investisseurs qui donnent leur statut aux sociétés cotées, ce sont les investisseurs qui discriminent. Si LVMH, L’Oréal et Hermès sont les 3 plus grosses capitalisations boursières du CAC40 c’est bien parce que les investisseurs ont poussé les valorisations à la hausse. Les 3 valeurs suivantes (TotalEnergies, Sanofi et Schneider) ont été moins soutenues, quant à Alstom, Renault et Bouygues, leur parler de bull market, ce serait les offenser.
Si les titres étaient discriminés sur des critères objectifs, dits fondamentaux, la hiérarchie au sein du CAC40 serait bien différente. A ce sujet il est amusant de noter qu’en 2021 le chiffre d’affaires des 3 plus grosses capitalisations vient tout juste de rejoindre celui des Alstom, Renault et Bouygues (3 des 5 plus faibles capitalisations).


admin
Date
24 novembre 2021
Partager

Articles récents

OUTLOOK 2022

20 janvier 2022

Découvrez nos perspectives d’investissement pour 2022 en 10 graphiques commentés Télécharger l’Outlook Marigny Capital  

Lire l'article
outlook

Le déficit commercial – un mal français ?

6 janvier 2022

Les élections présidentielles se tiendront dans quelques mois en France et l’on peut être certain que les candidats vont user de leur rhétorique dramatique habituelle pour décrire l’économie française. On entendra des mots comme « déclassement économique », « manque de compétitivité », « manque de réformes », etc. Il n’est pas risqué de parier que le déficit commercial français va […]

Lire l'article

S'inscrire à la Newsletter