Actualités
Nos analyses

De l’origine de la guerre commerciale américaine

Le déficit commercial est souvent montré du doigt par les pays qui en ont un. En France il serait le reflet d’un manque de compétitivité, aux Etats-Unis il serait le résultat d’une politique économique inadéquate, favorisant la production à l’étranger au détriment de la production domestique. D. Trump a voulu (cru?) adresser ce problème avec sa politique « America First ». Sa stratégie était simple: elle consistait à croire que si l’on rend plus chers les produits fabriqués à l’étranger les entreprises préfèrerons produire localement, soutenant alors l’emploi et l’économie.
Le graphique ci-dessous laisse penser que les tarifs douaniers implantés en 2018 sur les produits en provenance de la Chine ont eu tout de même un impact sur la balance commerciale bilatérale Etats-Unis/Chine.

Ce graphique montre également que l’Europe pourrait être le prochain « problème à traiter ». Bien que J. Biden ait un comportement moins spectaculaire que son prédécesseur, le fait est qu’il n’a pas retirer les droits de douane imposés à la Chine. La politique économique américaine a peu changé sur le papier et il n’y a aucune raison que l’administration Biden soit plus conciliante avec ses partenaires. Nous l’avons bien ressenti ici en France avec l’épisode des sous-marins australiens.
Si la tendance se poursuit, que l’Europe devient le premier contributeur au déficit commercial américain, il est fort à parier qu’il y aura des représailles.


admin
Date
28 octobre 2021
Partager

Articles récents

Point de vue : Le choc obligataire est une bonne nouvelle pour les investisseurs

26 octobre 2022

Thomas Fonsegrive, associé chez Marigny Capital, nous explique pourquoi la configuration actuelle est objectivement excellente pour les investisseurs malgré la baisse spectaculaire du marché obligataire qui a été très négative pour les valorisations des portefeuilles. « Si vous venez juste de rejoindre les marchés après un an sur une ile déserte, sachez que l’inflation et son […]

Lire l'article
Bourse : face au risque de krach, 5 risques à surveiller de près au quatrième trimestre

Interview dans Capital de Thomas Fonsegrive

10 octobre 2022

Bourse : face au risque de krach, 5 risques à surveiller de près au quatrième trimestre. Interviewé par Nicolas Gallant, journaliste économie, finance et bourse chez Capital, Thomas Fonsegrive, associé chez Marigny Capital nous donne son point de vue sur les risques de marché et économiques que les investisseurs en actions se doivent de surveiller […]

Lire l'article
Bourse : face au risque de krach, 5 risques à surveiller de près au quatrième trimestre

S'inscrire à la Newsletter