Actualités
Nos analyses

Un marché des actions très binaire

Nous vivons dans un monde de pouce levé et de pouce baissé qui, selon beaucoup d’observateurs, laisse peu de place à la nuance. Chacun se fera son opinion sur l’évolution du monde et de la société mais le fait est que le marché des actions semble lui aussi atteint de « binarité ». Historiquement, la notion de valorisation moyenne pour les titres composant les indices actions avait un sens. La plupart des titres se traitaient sur des multiples de valorisation proches de celui de l’indice, et il y avait quelques exceptions de chaque côté de la distribution avec un petit nombre de valeurs présentant des multiples plus élevés et un autre petit nombre présentant des multiples plus faibles. En 5 ans, dans l’univers de l’Eurostoxx50, le P/E prospectif moyen a baissé de 14,1 à 13,1 alors que le P/E de l’indice a augmenté de 13,9 à 14,9. Nous montrons ci-dessous la distribution des P/E des 50 sociétés composant l’indice et le message est très fort. La polarisation est extrême. Contrairement à la situation prévalant en décembre 2016, les investisseurs sont très discriminants : quand ils aiment un titre ils le paient cher et à l’opposé, ils refusent de payer quand ils n’aiment pas. Cette polarisation extrême des valorisations des titres est une des caractéristiques des marchés actions en cette fin d’année 2021.


admin
Date
14 décembre 2021
Partager

Articles récents

OUTLOOK 2022

20 janvier 2022

Découvrez nos perspectives d’investissement pour 2022 en 10 graphiques commentés Télécharger l’Outlook Marigny Capital  

Lire l'article
outlook

Le déficit commercial – un mal français ?

6 janvier 2022

Les élections présidentielles se tiendront dans quelques mois en France et l’on peut être certain que les candidats vont user de leur rhétorique dramatique habituelle pour décrire l’économie française. On entendra des mots comme « déclassement économique », « manque de compétitivité », « manque de réformes », etc. Il n’est pas risqué de parier que le déficit commercial français va […]

Lire l'article

S'inscrire à la Newsletter