Actualités
Non-classé

Le S&P 500 – Un indice très diversifié, peu concentré

Les indices actions sont les baromètres des marchés actions. Ils ne sont pourtant pas toujours représentatifs du comportement moyen des actions puisqu’ils ont un biais « large ». En effet la plupart des indices pondèrent les titres par la capitalisation boursière (ajustée de la taille du flottant) ce qui donne nécessairement plus de poids aux valeurs les plus grandes. Le biais large est donc celui-ci : les grands indices représentent plutôt la performance moyenne des très grandes valeurs plutôt que la performance moyenne de l’ensemble des actions.

Notons qu’il existe deux grosses exceptions dans l’univers des grands indices mondiaux : l’indice Dow Jones et l’indice Japonais Nikkei qui tous les deux pondèrent les titres par le cours de bourse.

Les indices équipondérés existent mais ils sont beaucoup moins traités. L’avantage des indices « capi-pondérés » est qu’ils sont faciles à répliquer contrairement aux indices équipondérés qui impliquent des ajustement quotidiens (vente des titres qui montent, achat des titres qui baissent) si l’on veut garder l’équipondération parfaite.

Le S&P 500 a été critiqué récemment par certains observateurs. On lui reproche justement son manque de représentativité lié au fait que les mégacaps du secteur de la technologie déforment la performance de l’indice. Les 5 plus grosses valeurs (Apple, Microsoft, Amazon, Google, Tesla) représentent 23% de l’indice et ce biais est pour eux trop fort.

Cette critique est étrange pour deux raisons.

La première est qu’elle arrive à un moment où la performance du S&P500 est très proche de celle du S&P500 non biaisé, c’est-à-dire du S&P500 équipondéré. Nous montrons les performances annuelles pour les deux indices et 2021 a été une année de forte homogénéité.

 

performance de l'indice

La deuxième est que cette concentration sur 5 valeurs est particulièrement faible et non pas forte si on la compare avec les autres indices de référence dans le monde.

Nous présentons ci-dessous pour chaque grand indice le poids des 5 plus grandes valeurs et le S&P500 est l’indice tout simplement le plus diversifié de cet univers.

Poids des 5 plus grosses valeurs dans les indices pays

Si l’indice S&P500 est biaisé par le comportement de quelques valeurs, que dire du SMI (l’indice Suisse) ou de l’AEX (l’indice hollandais). La réalité est que, à l’exception du S&P500 et du FTSE100, la plupart des indices capi-pondérés sont dominés par quelques valeurs. Ce n’est pas véritablement un biais mais une caractéristique de ces indices. Quand un investisseur achète l’indice Suisse, il sait que la performance de Nestlé, Roche et Novartis sera plus déterminante que celle de Logitech ou de Swiss Life mais c’est peut-être aussi pour cela qu’il achète l’indice Suisse.
En plus de la pondération, c’est la volatilité des titres et leur corrélation qui fait le risque de l’indice. Si l’on calcule une corrélation réalisée sur ces derniers mois, on se rend compte que celles du S&P500, du FTSE100 et de l’AEX sont basses (inférieures à 30%) alors que celles du CAC40, du DAX et du FTSEMIB sont plutôt élevées (supérieures à 40%).
Au final il est donc difficile de conclure sur cet aspect « concentration des indices ». Le débat paraît peu utile notamment dans le cas de l’indice américain.


Camille Bejean
Date
15 février 2022
Partager

Articles récents

PIB et performance économique

21 mars 2022

Le PIB est une mesure de la richesse nationale créée par les agents économiques du pays considéré. Le Japon souffre de stagnation économique au sens où le montant de richesse nominale créée en 2021 est à peu près égal à son montant de 1997. Nous montrons les séries de PIB nominal en devise locale sur […]

Lire l'article
PIB et performance économique

Interview dans l’Agefi Hebdo de notre Stratégiste

14 mars 2022

Interviewé par Frédérique Garrouste, rédactrice en chef adjointe de l’Agefi Hebdo, Tristan Abet, Stratégiste Cross Asset chez Marigny Capital, nous donne son point de vue sur les néo-courtiers, ces nouveaux intermédiaires de l’investissement des particuliers. « Les ressorts de l’activité des néo-courtiers vous semblent-ils fragiles ? Les néo-courtiers cassent les prix du courtage. Ils proposent aux […]

Lire l'article
Interview - Les néo-courtiers sont là pour durer

S'inscrire à la Newsletter